GRANIT


GRANIT
GRANIT

GRANI

Roche dure, résistante, susceptible d’être polie, baptisée granit par les carriers: dans cette acception, n’importe quel faciès pétrographique consolidé (craie, gneiss, granite) peut être un granit au sens commercial du terme.

granit [ granit ] n. m. VAR. didact. granite
• 1611; it. granito « grenu » grain
Roche magmatique dure, formée de cristaux de feldspath, de quartz et de mica ou d'amphibole. Le granit à texture grenue se présente en massif, en filons. Granit à gros éléments. pegmatite. Bloc de granit. Terrains, rivages, côtes de granit. granitique. Édifice, monument de granit. « ce chaume et ce granit brut qui jettent encore dans les villages bretons une note primitive » (Loti).
Fig. et Littér. (symbole de dureté) Cœur de granit, insensible, impitoyable ( pierre) .

granite ou granit nom masculin (italien granito, grenu, du latin granum, grain) Roche magmatique plutonique formée essentiellement de quartz et de feldspaths, accessoirement de mica et éventuellement d'amphibole, de pyroxène. Toute roche qui, une fois taillée et polie, est susceptible d'être utilisée en ornementation. Littéraire. Symbole de la dureté : Cœur de granit. Tissu de laine à grains quadrillés. ● granite ou granit (difficultés) nom masculin (italien granito, grenu, du latin granum, grain) Orthographe Les deux orthographes sont correctes. Granit (sans e) est la forme la plus courante, granite (avec un e) la forme qu'utilisent les géologues.

granite ou granit
n. m. Roche cristalline, métamorphique, composée de quartz, de feldspath et de mica, répartis uniformément (à la différence du gneiss). De densité élevée, le granite constitue le soubassement de tous les continents.

GRANIT(E), (GRANIT, GRANITE)subst. masc.
Roche éruptive dure, d'aspect granuleux et de teinte variable, composée de feldspath, de mica et de quartz. La marbrure foncée des granits (NODIER, Trilby, 1822, p. 163). M. Godeau était là dressé contre le pilier de granit, plus rongé que la pierre et dur comme elle (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 290). R. Perrin explique la formation du granite et la granitisation par des phénomènes de diffusion à l'état solide (Hist. gén. sc. t. 3, vol. 2, 1964, p. 504) :
L'atmosphère en est intense [d'Avila] : une méditation lourde d'instincts refoulés. C'est l'esprit de la pierre dont sont bâtis les remparts, les églises, les maisons : un granit jaunâtre, truffé comme un marbre, et qui semble taché de sang.
T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 224.
SYNT. Granit(e) ancien, graphique, normal; granit(e) bleu, gris, noir, rose, rouge; granit(e) dur, poli, taillé; granit(e) breton, égyptien; granit(e) en fusion; bloc, morceau, aiguille, falaise, masse, massif, montagne, paroi, rocher de granit(e); auge, banc, chapelle, colonne, colosse, croix, cuve, dalle, escalier, lion, maison, marche, monument, mur, obélisque, pyramide, quai, rempart, sphynx de (en) granit(e); taillé dans le granit(e). PARAD. Basalte, gneiss, grès, marbre, porphyre.
Au fig. De granit.
Insensible, impénétrable. Votre cœur de granit ne s'écorche à rien (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 130). Cet homme de granit sentit quelque chose d'humide lui venir aux yeux (HUGO, Quatre-vingt-treize, 1874, p. 200).
Inflexible. Son caractère irréductible et (...) sa conscience de granit (G. LEROUX, Roul. Tsar, 1912, p. 39).
[P. anal. d'aspect]
CARRIÈRES. Petit granit, ,,Nom commercial donné en Belgique à un calcaire (...) de ton bleuté`` (NOËL 1968).
RELIURE. Apparence grenue donnée à une reliure. Un beau granit (LESNÉ, La Reliure, p. 29 ds LITTRÉ). Reliés en veau marbre, en veau racine, en veau granit (FRANCE ds Lar. Lang. fr.).
TEXTILE. En étoffe de soie jaspée ou brochée, comme les taffetas dits granits (Mme CELNART, Man. des dames, 1827, 322 (Roret) ds QUEM. DDL t. 16).
REM. 1. Granito-, 1er élém. d'adj. comp. représentant l'adj. granitique. L'assise (...) granito-gneissique (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 367). 2. Granito, subst. masc. Béton contenant des granulats de marbre ou d'une autre pierre dure. Pour constituer les sols, nous emploierons le granito (Arts et litt., 1935, p. 2012). 3. Granitiser, verbe trans., le plus souvent au part. passé ou en emploi pronom. à valeur passive. Transformer en granit. Pouvons-nous contester que les continents aillent sans cesse se granitisant? (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 151). Le vieux socle profond, granitisé ou gneissifié (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 503). P. métaph. Nous nous retrouverons dans un an, mûris et granitisés (FLAUB., Corresp., 1852, p. 22). 4. Granitisation, subst. fém. Transformation (d'une roche) en granit (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 504).
Prononc. et Orth. : []. La graph. granit s'est prononcée [] conformément à la règle de l'amuïssement des consonnes finales. C'est la prononc. de FÉR. 1768. Cette prononc. apparaît à côté de [] avec la mention ,,plus rare`` ds LITTRÉ, DG; on la rencontre qui rime avec nid [ni] ds HUGO (cf. NYROP Phonét. 1951, § 260). À l'époque mod. elle est encore notée comme var. ds PASSY 1914 et WARN. 1968. On rappelle que c'est à partir du XVIIe s. qu'on réintroduit peu à peu les consonnes finales dans la prononc. sous l'influence de l'orth. La graph. granite adoptée par les géologues et les minéralogistes (supra Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 504) n'est pas attestée ds Ac. 1932 ni dans les éd. ant. de 1835 et 1878. Seule l'éd. de 1798 l'admet à côté de granit. Les dict. mod. tels que ROB., Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr. l'acceptent. Au XIXe s. déjà, BESCH. 1845 la recommandait (peut-être pour éviter la prononc. [-ni]). LITTRÉ, Lar. 19e-20e indiquaient son existence. Étymol. et Hist. 1. 1611 granit oriental « sorte de jaspe » (COTGR.), sens isolé; 2. 1665 granite « roche dure composée de feldspath, de mica et de quartz » (M. DE THÉVENOT, Relation d'un voyage fait au Levant, p. 227 d'apr. R. Monnot ds Fr. mod. t. 21, p. 138 : Pour le fust de la colonne, il est tout d'une pièce de granite). Empr. à l'ital. granito, attesté au sens 2 dep. fin XVe s. (Fr. Martini ds BATT.), substantivation de l'adj. granito « qui a une structure granuleuse », proprement part. passé de granire « former des grains », dér. de grano (grain).
STAT. — Fréq. abs. littér. Granit : 1 119. Granite : 300. Fréq. rel. littér. Granit : XIXe s. : a) 1 948, b) 2 714; XXe s. : a) 1 371, b) 816. Granite : XIXe s. : a) néant, b) 2 024; XXe s. : a) 7, b) 17.
DÉR. 1. Graniter, verbe trans. Peindre en mouchetant pour imiter l'aspect du granit. (Dict. XIXe et XXe s.). []. 1re attest. 1840 (Ac. Compl. 1842); de granit, dés. -er. 2. Granitoïde, adj. Dont la nature est proche de celle du granit. Roches à texture granitoïde (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 458). Il y a des roches granitoïdes sans quartz (BOULE, Conf. géol., 1907, p. 28). []. 1re attest. 1786. (BUFFON, Hist. nat., Minéraux, t. 4, p. 408); de granit, suff. -oïde.
BBG. — GOHIN 1903, p. 289 (s.v. granitoïde). - HOPE 1971, p. 288. - KOHLM. 1901, p. 46. - WIND 1928, p. 117, 195, 200.

granit [gʀanit] n. m.
ÉTYM. 1611, granit oriental (sorte de jaspe); sens mod. 1665; ital. granito. « grenu » de grano « grain », du lat. granum. → Grain.
1 Roche cristalline dure formée essentiellement de feldspath, de quartz et de mica ou d'amphibole ayant une structure grenue. || Le granit se présente en massifs, filons. || Granit à texture invisible, microgrenue (Microgranite). || Granit à mica blanc. Pegmatite. || La syénite, roche voisine du granit. || Le kaolin résulte de l'altération du feldspath des granits. || Métamorphisme produit par les granits sur les roches encaissantes.Mur, banc de granit. || Bloc de granit (→ 1. Coche, cit.). || Balustre (cit. 2) de granit. || Édifice, monument de granit (→ Étouffer, cit. 14; 1. faux, cit. 9). || Terrains, rivages, côtes (cit. 12) de granit. Granitique.REM. En sciences, la graphie granite a prévalu (→ ci-dessous cit. 1 et 4).
1 De toutes les matières produites par le feu primitif, le granite est la moins simple et la plus variée : il est ordinairement composé de quartz, de feldspath et de schorl (amphibole); ou de quartz, de feldspath et de mica (…) les granites recouvrent encore aujourd'hui la plus grande partie du globe (…)
Buffon, Hist. nat. des minéraux, Du granite.
2 (…) il ne faudrait pas s'y promener plus de trois ou quatre heures pour user entièrement la semelle de ses souliers, car ce granit est âpre comme une lime et revêche comme du papier de verre.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 95.
3 Toujours ce chaume et ce granit brut qui jettent encore dans les villages bretons une note de l'époque primitive.
Loti, Mon frère Yves, XLVI.
4 Hutton, avait émis dès la fin du XVIIIe siècle l'opinion que le granite résulte de la fusion de roches détritiques (…) Cette manière d'envisager le granite comme une roche métamorphique fut conservée par les premiers auteurs qui substituèrent à l'hypothèse de l'origine ignée du granite celle de la formation de cette roche par voie hydrothermale (…) Ces idées sur l'origine métamorphique du granite (…) ne trouvèrent que peu d'écho en Europe. Le granite y était et y est encore envisagé par un grand nombre de géologues soit comme la première croûte solide formée à la surface du globe, soit comme une véritable roche éruptive (…)
Émile Haug, Traité de géologie, t. I, p. 181.
tableau Classes de roches.
2 Par anal. Pierre, matériau de construction ayant l'aspect du granit. || Petit granit : variété de marbre.Adj. (ou appos.). Qui ressemble à du granit. || Veau granit. Granité.
3 De granit : dur, inflexible. → De pierre. || Un cœur de granit, insensible, impitoyable ( Pierre). || Un corps et une âme de granit (→ Bâtir, cit. 53).
5 Tout granit que fût Cambon, comme idée, comme principe, il était un homme aussi, un homme de chair, et tuable.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. II, p. 240.
6 (…) Gautier célébra ce style de granit, aussi indestructible que les cathédrales.
A. Maurois, Olympio, IV, V.
4 Fig. Apparence grenue (d'une reliure).(1827, in D. D. L.). || Taffetas granit.
DÉR. et COMP. Granitaire, graniter, graniteux, granitier, granitique, granitiser, granitoïde. V. Granitelle, granito.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Granit — Granit, in der Gesteinskunde ein körniges, aus Quarz, Feldspat und Glimmer begehendes Gestein. Von dem mineralisch gleich zusammengesetzten Gneis unterscheidet sich der Granit durch sein nach allen Seiten richtungslos körniges, nicht schichtiges… …   Lexikon der gesamten Technik

  • granit — GRANÍT, granituri, s.n. Rocă eruptivă foarte dură, granuloasă, întrebuinţată la construcţii. – Din fr. granite. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  granít s. n., pl. graníturi Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic … …   Dicționar Român

  • Granit — may refer to: * Granite, a type of rock * Granit, a construction company in the Republic of Macedonia * Granit, a Swedish lager beer * Ragnar Granit, a Finnish scientist * P 700 Granit, a Soviet and Russian naval anti ship missile * Le Granit… …   Wikipedia

  • Granit — Sm ein sehr hartes Gestein erw. fach. (14. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. granito oder frz. granit, und ml. granitum marmor n., zu it. granire körnen , einer Ableitung von it. grano Korn , aus l. grānum n. Gemeint ist wohl weniger eine körnige …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • granit — grànīt m <G graníta> DEFINICIJA min. dubinska eruptivna tvrda stijena svijetlih boja, vrlo rasprostranjena, upotrebljava se kao građevni kamen FRAZEOLOGIJA tvrd kao granit 1. vrlo tvrd 2. pren. postojan u mišljenjima, otporan na nedaće (o… …   Hrvatski jezični portal

  • Granit — Granit: Die Bezeichnung der Gesteinsart wurde in mhd. Zeit als granīt aus it. granito (= mlat. granitum marmor »gekörntes Marmorgestein«) entlehnt. Das zugrunde liegende Verb it. granire »körnen« gehört zu grano »Korn«, das mit entsprechend frz.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • granit — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. graniticie {{/stl 8}}{{stl 7}} twarda jasnoszara, żółtawa lub różowa skała głębinowa, najpospolitsza w skorupie ziemskiej, stosowana jako materiał drogowy, budowlany, dekoracyjny, rzeźbiarski : {{/stl… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Granit — Granit, Gebirgsart plutonischer Bildung; nach L. von Buch ist er im zähflüssigen Zustand aus dem Innern der Erde emporgedrungen u. gehört zu den Gesteinen, welche die neptunischen Gebirgsarten am frühesten durchbrochen u. mannichfach in ihrer… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Granit — Granit, feinwolliger, gewalkter, gerauhter und geschorner Sommerpaletotstoff mit 36–40 Fäden auf 1 cm. Garne Streichgarn Nr. 15–18 metr., Bindung wie in der obenstehenden Abbildung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Granīt — Granīt, ein massiges kristallinisches Gestein, aus Feldspat (weißem oder rötlichem, selten grünem Orthoklas und häufig daneben weißem, grauem oder grünlichem Oligoklas), Quarz und Glimmer (Biotit oder Muskovit) bestehend. Die Struktur ist körnig …   Meyers Großes Konversations-Lexikon